Le chat en art et en mots.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le chat en art et en mots.

Message  Invité le Mar 28 Déc - 19:06

Le chat est oeuvre d'art.


Mc Escher






IL A NEIGE

Il a neigé dans l'aube rose,
Si doucement neigé
Que le chaton noir croit rêver
C'est à peine s'il ose
Marcher.

Il a neigé dans l'aube rose,
Si doucement neigé
Que les choses
Semblent avoir changé.

Et le chaton noir n'ose
S'aventurer dans le verger,
Se sentant soudain étranger
A cette blancheur ou se posent,
Comme pour le narguer,
Des moineaux effrontés.

Maurice Carême
In La lanterne magique



Carême (Maurice) , issu d’une famille modeste, est né le 12 mai 1899 à Wavre, dans le Brabant wallon. Il passe à Wavre une enfance campagnarde si heureuse qu’elle sera une des sources d’inspiration de son œuvre. En 1914, il écrit ses premiers poèmes. En septembre 1918, il est nommé instituteur à Anderlecht. Il quitte alors Wavre pour s’installer dans la banlieue bruxelloise. Il épouse, en 1921, Andrée Gobron, une institutrice originaire de Dison (Caprine dans ses poèmes). En 1933, il termine des études de déclamation au Conservatoire de Bruxelles. La même année, il fait construire , Avenue Melba à Anderlecht, la Maison Blanche, à l’image des maisons anciennes de son Brabant. Elle devient , en 1975, le siège de la Fondation Maurice Carême et le Musée Maurice Carême en 1978. En 1943, Maurice Carême quitte l’enseignement pour se consacrer entièrement à la littérature. Il meurt le 13 janvier 1978 à Anderlecht.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chat en art et en mots.

Message  Invité le Mar 28 Déc - 19:07

Steinlen









MON PETIT CHAT

J'ai un petit chat
Petit comme ça,
Je l'appelle Orange.

Je ne sais pourquoi
jamais il ne mange
Ni souris ni rat

C'est un chat étrange
Aimant le nougat
et le chocolat.

Mais c'est pour cela,
dit tante Solange
Qu'il ne grandit pas

Maurice Carême,

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chat en art et en mots.

Message  Invité le Mar 28 Déc - 19:07

Toujours Steinlen












Le chat

Pour ne poser qu'un doigt dessus
Le chat est bien trop grosse bête.
Sa queue rejoint sa tête,
Il tourne dans ce cercle
Et se répond à la caresse.

Mais, la nuit l'homme voit ses yeux
dont la pâleur est le seul don.
Ils sont trop gros pour qu'il les cache
Et trop lourds pour le vent perdu du rêve.

Quand le chat danse
C'est pour isoler sa prison
Et quand il pense
C'est jusqu'aux murs de ses yeux.

Paul Eluard, Les animaux et leurs hommes, les hommes et leurs animaux.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chat en art et en mots.

Message  Invité le Mar 28 Déc - 19:08

Renoir.







LE CHAT ET LE SOLEIL

Le chat ouvrit les yeux,
Le soleil y entra.
Le chat ferma les yeux,
Le soleil y resta,

Voilà pourquoi, le soir,
Quand le chat se réveille,
J'aperçois dans le noir
Deux morceaux de soleil.

Maurice Carême
In l'Arlequin

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chat en art et en mots.

Message  Invité le Mar 28 Déc - 19:09

Franz Marc(a cette époque fortement influencé par Van Gogh)





Et cette sérigraphie du même auteur.




Les Chats

Les amoureux fervents et les savants austères
Aiment également, dans leur mûre saison,
Les chats puissants et doux, orgueil de la maison,
Qui comme eux sont frileux et comme eux sédentaires

Amis de la science et de la volupté
Ils cherchent le silence et l'horreur des ténèbres;
L'Erèbe les eût pris pour ses coursiers funèbres,
S'ils pouvaient au servage incliner leur fierté.

Ils prennent en songeant les nobles attitudes
Des grands sphinx allongés au fond des solitudes,
Qui semblent s'endormir dans un rêve sans fin;

Leurs reins féconds sont plein d'étincelles magiques
Et des parcelles d'or, ainsi qu'un sable fin,
Etoilent vaguement leurs prunelles mystiques.

Baudelaire, Les fleurs du mal

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chat en art et en mots.

Message  Invité le Mar 28 Déc - 19:10

Steinlen
L'apothéose des chats



Le Chat

I

Dans ma cervelle se promène,
Ainsi qu'en son appartement,
Un beau chat, fort doux et charmant.
Quand il miaule, on l'entend à peine,

Tant son timbre est tendre et discret;
Mais que sa voix s'apaise ou gronde,
Elle est toujours riche et profonde.
C'est là son charme et son secret.

Cette voix qui perle et qui filtre,
Dans mon fonds le plus ténébreux,
Me remplit comme un vers nombreux
Et me réjouit comme un philtre.

Elle endort les plus cruels maux
Et contient toutes les extases;
Pour dire les plus longues phrases,
Elle n'a plus besoin de mots.

Non, il n'est pas d'archet qui morde
Sur mon coeur, parfait instrument,
Et fasse plus royalement
Chanter sa plus vibrante corde,

Que ta voix, chat mystérieux,
Chat séraphique, chat étrange,
En qui tout est, comme en un ange,
Aussi subtil qu'harmonieux!

Baudelaire, Les fleurs du mal

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chat en art et en mots.

Message  Invité le Mar 28 Déc - 19:10

Scattergood-Moore




Le Chat

II

De sa fourrure blonde et brune
Sort un parfum si doux, qu'un soir
J'en fus embaumé, pour l'avoir
Caressé une fois, rien qu'une.

C'est l'esprit familier du lieu;
Il juge, il préside, il inspire
Toutes choses dans son empire;
Peut-être est-il fée, est-il dieu?

Quand mes yeux vers ce chat que j'aime
Tirés comme par un aimant,
Se retournent docilement
Et que je regarde en moi-même,

Je vois avec étonnement
Le feu de ses prunelles pâles,
Clairs fanaux, vivantes opales,
Qui me contemplent fixement.

Baudelaire, Les fleurs du mal

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chat en art et en mots.

Message  Invité le Mar 28 Déc - 19:11

Andy Warhol







Comment appeler son chat

C'est un art délicat, que d'appeler son chat :
Le baptiser n'est pas un simple passe-temps.
Je ne travaille pas du chapeau, croyez-moi,
Mais sachez-le, un chat a trois noms différents.
Un chat a, tout d'abord, son nom de tous les jours,
Comme Pierre ou Jean-Paul, Aglaë, Pompadour,
Comme sylvain ou Luc, Chat-fouuré, Cyprien...
Tous sont des noms sérieux, pour chats bien de chez nous.
Mais un chat a besoin, il faut que ça se sache,
D'un vrai nom personnel, un nom plus majestueux.
Sans ce nom, il ne peut pas redresser sa queue,
Affirmer sa fierté, hérisser ses moustaches.
Des noms de cette sorte, en veux-tu, en voilà,
Comme Méta-Mhétyl. Ouitchi, Kalikola...
Mais par-dessus tout ça, il reste encore un nom,
C'est le nom que jamais nul ne peut deviner,
C'est le nom dont jamais nul ne saura le nom,
LE CHAT QUI LE CONNAIT ne veut le révéler...

Thomas Stearns Eliot (Prix Nobel 1948)


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chat en art et en mots.

Message  Invité le Mar 28 Déc - 19:14

Gwen John



Le Chat

Viens, mon beau chat, sur mon coeur amoureux;
Retiens les griffes de ta patte,
Et laisse moi plonger dans tes beaux yeux,
Mêlés de métal et d'agate.

Lorsque mes doigts caressent à loisir
Ta tête et ton dos élastique,
Et que ma main s'enivre du plaisir
De palper ton corps électrique,

Je vois ma femme en esprit. Son regard,
Comme le tien, aimable bête
Profond et froid, coupe et fend comme un dard,

Et des pieds jusques à la tête,
Un air subtil, un dangereux parfum,
Nagent autour de son corps brun.

Baudelaire, Les fleurs du mal


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chat en art et en mots.

Message  Invité le Mar 28 Déc - 19:15

Foujita



Le chat bourgeois

Un chat tuait sans vrai désir.
C'était un chat très riche et il n'avait pas faim
Il faut bien se distraire enfin :
Chat bourgeois a tant de loisirs....
On ne peut pas toujours dormir sur un coussin.

De souris, il ne mangeait guère ;
Son pedigree fameux l’ayant mis au dessus
Des nourritures du vulgaire.
Son régime était strict. Cet immeuble cossu,
En outre visité, à des dates périodiques,
Par les services de la dératisation,
Gens aux procédés scientifiques,
Tuant sans joie ni passion,
Au nom de I’administration,
De rat, de vrai bon rat, qui fuit et qu’on rattrape
Négligemment, ne le tuant qu’à petits coups
Sans tuer son espoir - vrai plaisir de satrape -
Il n'y en avait plus du tout
Avec leurs poisons et leurs trappes.
Restaient quelques moineaux bêtes et citadins,
Race ingrate
Qu’on étendait d'un coup de patte :
Assez misérable fretin.
Oubliant les rats,
L’employé du service d'hygiène ne vint pas.
On l'avait convoqué
Sur une autre frontière.
Pour tuer cette fois des hommes. Et la guerre,
Approchant à grands pas des quartiers élégants,
Les maîtres de mon chat durent fuir sans leurs gants,
En un quart d'heure, sur les routes incertaines.
Dans l'impérieux souci de sauver leur bedaine
Ils oublièrent tout, les bonnes et le chat.
Les bonnes changèrent d'état.
Loin de Madame, violées par des militaires,
Elles si réservées, elles se révélèrent
Putains de beaucoup de talent.
Leur train de vie devint tout à coup opulent
Et elles prirent une bonne.
Après un temps de désarroi,
Le chat, devenu chat, comprit qu’il était roi;
Que la faim est divine et que la lutte est bonne.
D'un oeil blanc, d'une oreille arrachée aux combats
Dont il sorti vainqueur contre les autres chats,
Il paya ses amours royales sous la lune.
Sans régime et sans soin, ne mangeant que du rat
Il perdit son poil angora
Qui ne tenait qu’à sa fortune
Et auquel il ne tenait pas;
Il y gagna la mine altière
Et l’orgueil des chats de gouttière,
Et bénit à jamais la guerre
Qui offre aux chats maigris des chattes et des rats.

Jamais ce que l'on vous donne
Ne vaudra ce que l'on prend
Avec sa griffe et sa dent.
La vie ne donne à personne.

Jean Anouilh, Fables.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chat en art et en mots.

Message  Invité le Mar 28 Déc - 19:17

Manet



Berceuse

Endormons-nous, petit chat noir.
Voici que j'ai mis l'éteignoir
Sur la chandelle.
Tu vas penser à des oiseaux
Sous bois, à de félins museaux...
Moi rêver d'elle.

Nous n'avons pas pris de café,
Et dans mon lit bien chauffé
(Qui veille pleure.)
Nous dormirons, pattes dans bras.
Pendant que tu ronronneras,
J'oublierai l'heure.

Sous tes yeux fins, appesantis,
Reluiront les oaristys
De la gouttière.
Comme chaque nuit, je croirai
La voir, qui froide a déchiré
Ma vie entière.

Et ton cauchemar sur les toits
Te diras l'horreur d'être trois
Dans une idylle.
Je subirais les yeux railleurs
De son faux cousin, et ses pleurs
De crocodile.


Si tu t'éveilles en sursaut
Griffé, mordu, tombant du haut
Du toit, moi-même
Je mourrai sous le coup félon
D'une épée au bout du bras long
Du fat qu'elle aime.

Puis hors du lit, au matin gris,
Nous chercherons, toi, des souris,
Moi, des liquides
Qui nous fassent oublier tout,
Car au fond, l'homme et le matou
Sont bien stupides.

Charles Cros

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chat en art et en mots.

Message  Invité le Mar 28 Déc - 19:19

Gwen John



Le chat et l'oiseau

Un village écoute désolé
Le chant d'un oiseau blessé
C'est le seul oiseau du village
Et c'est le seul chat du village
Qui l'a à moitié dévoré
Et l'oiseau cesse de chanter
Le chat cesse de ronronner
Et de se lécher le museau
Et le village fait à l'oiseau
De merveilleuses funérailles
Et le chat qui est invité
Marche derrière le petit cercueil de paille
Où l'oiseau mort est allongé
Porté par une petite fille
Qui n'arrête pas de pleurer
Si j'avais su que cela te fasse tant de peine
Lui dit le chat
Je l'aurais mangé tout entier
Et puis je t'aurais raconté
Que je l'avais vu s'envoler
S'envoler jusqu'au bout du monde
Là-bas c'est tellement loin
Que jamais on n'en revient
Tu aurais eu moins de chagrin
Simplement de la tristesse et des regrets

Il ne faut jamais faire les choses à moitié

Jacques Prévert


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chat en art et en mots.

Message  Invité le Mar 28 Déc - 19:20

Foujita




On les a fait Venir!

Je suis le chat de cimetière,
De terrain vague et de gouttière,
De haute-Egypte et du ruisseau
Je suis venu de saut en saut.

Je suis le chat qui se prélasse
A l'instant où le soleil passe,
Dans vos jardins et dans vos cours
Sans avoir patte de velours.

Je suis le chat de l'infortune,
Le trublion du clair de lune
Qui vous réveille dans la nuit
Au beau milieu de vos ennuis.

Je suis le chat des maléfices
Condamné par le Saint-Office;
J'évoque la superstition
Qui cause vos malédictions.

Je suis le chat qui déambule
Dans vos couloirs de vestibules,
Et qui fait ses petits besoins
Sous la porte cochère du coin.

Je suis le félin bas de gamme,
La bonne action des vieilles dames
Qui me prodiguent le ron-ron
Sans souci du qu'en dira-t-on.

Epargnez moi par vos prières
Le châtiment de la fourrière
Où finissent vos émigrés
Sans demeure et sans pedigree.

Henri Monnier

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chat en art et en mots.

Message  Invité le Mar 28 Déc - 19:21

Sempé



Le petit chat

C'est un petit chat noir, effronté comme un page.
Je le laisse jouer sur ma table, souvent.
Quelquefois il s'assied sans faire de tapage;
On dirait un joli presse-papier vivant.

Rien de lui, pas un poil de sa toison ne bouge.
Longtemps, il reste là, noir sur un feuillet blanc,
A ces matous, tirant leur langue de drap rouge,
Qu'on fait pour essuyer les plumes, ressemblant.

Quand il s'amuse, il est extrêmement comique,
Pataud et gracieux, tel un ourson drôlet.
Souvent je m'accroupis pour suivre sa mimique
Quand on met devant lui la soucoupe de lait.

Tout d'abord de son nez délicat il le flaire,
Le frôle; puis, à coups de langue très petits,
Il le lampe; et dès lors il est à son affaire;
Et l'on entend, pendant qu'il boit, un clapotis.

Il boit, bougeant la queue et sans faire une pause,
Et ne relève enfin son joli museau plat
Que lorsqu'il a passé sa langue rêche et rose
Partout, bien proprement débarbouillé le plat.

Alors, il se pourlèche un moment les moustaches,
Avec l'air étonné d'avoir déjà fini;
Et, comme il s'aperçoit qu'il s'est fait quelques taches,
Il relustre avec soin son pelage terni.

Ses yeux jaunes et bleus sont comme deux agates;
Il les ferme à-demi, parfois, en reniflant,
Se renverse, ayant pris son museau dans ses pattes,
Avec des airs de tigre étendu sur le flanc.

Mais le voilà qui sort de cette nonchalance,
Et, faisant le gros dos, il a l'air d'un manchon;
Alors pour l'intriguer un peu, je lui balance,
Au bout d'une ficelle invisible un bouchon.

Il fuit en galopant et la mine effrayée,
Puis revient au bouchon, le regarde, et d'abord
Tient suspendue en l'air sa patte repliée,
Puis l'abat, et saisit le bouchon et le mord.

Je tire la ficelle, alors, sans qu'il le voie;
Et le bouchon s'éloigne, et le chat noir le suit,
Faisant des ronds avec sa patte qu'il envoie,
Puis saute de côté, puis revient, puis refuit.

Mais dès que je lui dis: "Il faut que je travaille;
Venez vous asseoir là, sans faire le méchant!"
Il s'assied ... Et j'entends, pendant que j'écrivaille,
Le petit bruit mouillé qu'il fait en se léchant.

Edmond Rostand



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chat en art et en mots.

Message  Invité le Mar 28 Déc - 19:22

Picasso

Portrait de femme au chat.



Femme et Chatte

Elle jouait avec sa chatte,
Et c'était merveille de voir
La main blanche et la blanche patte
S'ébattre dans l'ombre du soir.

Elle cachait - la scélérate! -
Sous ses mitaines de fil noir
Ses meurtriers ongles d'agate,
Coupants et clairs comme un rasoir.

L'autre aussi faisait la sucrée
Et rentrait sa griffe acérée,
Mais le diable n'y perdait rien...

Et, dans le boudoir où, sonore,
Tintait son rire aérien
Brillaient quatre points de phosphore.

Paul Verlaine


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chat en art et en mots.

Message  Invité le Mar 28 Déc - 19:23

Foujita




Le chat et la lune

Le chat s'en allait ça et là,
La lune tournait comme une toupie,
Le plus proche parent de la lune,
Le chat rampant, leva les yeux.
Minnaloushe rampe dans l'herbe
De flaque de lune en flaque de lune,
Et là-haut la lune sacrée
Commence une phase nouvelle.
Minnaloushe a-t-il conscience
Que ses prunelles changent sans cesse,
Qu'elles vont du cercle au croissant,
Pour aller du croissant au cercle ?
Minnaloushe rampe dans l'herbe,
Solitaire, sage, important,
Levant vers la lune changeante
Ses yeux changeants.

William Butler Yeats

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chat en art et en mots.

Message  Danielle le Mer 29 Déc - 16:56

C'est beau c'est beau ces chats, ces textes.

J'adore le chat noir de Manet.

Embarassed On dirait Rosa :




Chat anar :
avatar
Danielle

Messages : 8493
Date d'inscription : 27/12/2010
Localisation : Aude

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chat en art et en mots.

Message  Invité le Mer 29 Déc - 18:30

c'est un vrai régal merci

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chat en art et en mots.

Message  BRAHMS92 le Sam 8 Jan - 11:34

c'est un vrai régal c'est très très beau !!!!!!!!!!


avatar
BRAHMS92

Messages : 1481
Date d'inscription : 07/01/2011
Age : 27
Localisation : COLOMBES 92

http://www.brahms.sitew.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chat en art et en mots.

Message  Danielle le Ven 21 Jan - 11:33

Je ne m'en lasse pas . Merci Diane.
avatar
Danielle

Messages : 8493
Date d'inscription : 27/12/2010
Localisation : Aude

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chat en art et en mots.

Message  Invité le Ven 21 Jan - 17:35

j'aime beaucoup les dessins de foujita

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chat en art et en mots.

Message  Invité le Jeu 27 Jan - 1:09

Un envoi de PTFélin pour mettre ici.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chat en art et en mots.

Message  Danielle le Jeu 27 Jan - 16:53

Je pense que ce fil peut être enrichi par les exemples de chacun...

Un poème donné par notre "grand ami", Diane :



Ma Mistouflette, Mon Aminette

Toi,
Dans l'ombrage calme du jardin,
Ma coureuse de nuit,
Ma chasseresse maladroite

Toi,
Ma griffue,
Qui tombait des chaises
Ma tueuse de pantalon

Toi,
Ma porteuse de larmes
Qui préférait les hommes aux chats

Toi
Sous les lilas, qui dors
Ma petite myope
Qui n'as pas vu le chien

Toi
Ma coureuse de silence
Ma rêveuse,
Dans l'ombrage calme du jardin

Toi
Mon aminette,
Couchée en terre
Entre larmes et lilas.



...et un personnel :

Pour Rosa ma fleur

Rosa ma petite princesse,
Patte noire, patte blanche
Ventre doux que tu m'offres
Tu es mon soleil et mon ombre
Mon bonheur et mes angoisses.
Tu gambades vers moi quand j'arrive
Et tu lances ta petite tête sur ma main.
Tes grands yeux noisette pas mûre
Se plantent confiants au fond de mes yeux
Petite chatte effrontée
Et moi je chavire.
Comment peut on aimer autant
Ces 3 kg de félin qui nous mènent par le bout de la truffe ?
Et penser avec horreur
Qu'un jour tu ne te reposeras plus sur mon coeur.
Ma pucette si jolie et si douce
Merci de tout ce bonheur
Merci à ceux qui ont laissé
Une petite boule devant la SPA
Et à celle qui t'a confiée à nous en disant
"Ici elle va mourir".
..
avatar
Danielle

Messages : 8493
Date d'inscription : 27/12/2010
Localisation : Aude

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chat en art et en mots.

Message  Invité le Jeu 27 Jan - 17:16

Tellement beau ce poème de A. qui a le don des langues et toi aussi d'ailleurs.

C'est très attendrissant.

Et bien sûr que c'est le fil de tout le monde. Tous mes fils sont a tous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chat en art et en mots.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum