Edward Hopper.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Edward Hopper.

Message  Invité le Dim 15 Mai - 0:18

Edward Hopper a grandit à Nyach (Etat de New-York). Il s'intéresse à l'Art et commence ses premiers dessins d'après nature très jeune. Il part ensuite pour New-York et suit les cours de Robert Henri à la New-York School of Art. Il y rencontre Rockwell Kent, George Bellows et Pène du Bois. Alors que ses camarades parviennent rapidement à vivre de leur art, Hopper en est réduit à donner des cours de peinture et illustre des magazines pendant près de vingt ans. Il réalise pendant cette période de très nombreuses eau-forte.

Il rencontre enfin le succès en 1923. Hopper vend sa première toile à un établissement public et se marie l'année suivante à Joséphine Verstille Nivision.
Son succès grandit rapidement alors que les critiques voient en lui "l'essence même du style américain" : honnête, virile et austère. En 1933, une exposition organisée au MoMA (Museum of Modern Art de New-York) lui est consacrée.

Hopper est attentif à l'évolution de la société américaine. Son oeuvre, à travers les paysages ruraux et urbains dresse un portrait de la classe moyenne, à la fois laborieuse, authentique et solitaire.
Sources: http://www.artliste.com/edward-hopper/#bio


Route dans le Maine
1914
Huile sur toile.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edward Hopper.

Message  Invité le Dim 15 Mai - 0:19

1916-Blackhead, Monhegan



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edward Hopper.

Message  Invité le Dim 15 Mai - 0:20

Le toit mansarde. 1923


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edward Hopper.

Message  Invité le Dim 15 Mai - 0:21

Autoportrait 1925


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edward Hopper.

Message  Invité le Dim 15 Mai - 0:23

Hopper utilisait souvent un motif horizontal, habituellement un chemin, ou une voie ferrée, pour construire l'espace et pour exagérer la division entre l'image spatiale et la vision des gens.
Aussi le plus que nous essayons de pénétrer la profondeur, le plus impénétrable elle devient.

Il y a souvent un tel sentiment de solitude dans ses oeuvres.


1926-Dimanche.

Il y a souvent un sentiment de solitude dans ses oeuvres.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edward Hopper.

Message  Invité le Dim 15 Mai - 0:24

Prospect Street, Gloucester
1928
Aquarelle sur papier.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edward Hopper.

Message  Invité le Dim 15 Mai - 0:25

Chop Suey
1929
Huile sur canvas






Corn Hill (Truro, Cape Cod)
1930
Huile sur Canvas.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edward Hopper.

Message  Invité le Dim 15 Mai - 0:26

Chambre d'hôtel
1931
Huile sur canvas.


Toujours ce sentiment de solitude.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edward Hopper.

Message  Invité le Dim 15 Mai - 0:28

Cape Cod Afternoon
1936






Cape Cod soirée
1939



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edward Hopper.

Message  Invité le Dim 15 Mai - 0:30

Compartment C, Car 293
1938






Il travaille beaucoup sur les sentiments de solitude et d'introspection dans ses oeuvres, et c'est ce qui me plaît le plus, même dans ses paysages on sent la solitude, on sent la vie intérieure, la profondeur, le moment unique.

New-York Movie 1930


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edward Hopper.

Message  Invité le Dim 15 Mai - 0:32

Gaz 1940




Cette oeuvre est devenue une icône et apparamment dans tous les dortoirs de collèges, il y avait un poster de ce tableau.
C'est facile a comprendre l'attrait de cette oeuvre qui n'est pas seulement une représentation de la solitude des villes, mais de la solitude existentielle. Elle traduit la vulnérabilité des gens.


Nighthawks
1942




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edward Hopper.

Message  Invité le Dim 15 Mai - 0:36

Mais ses oeuvres peuvent devenir assez aériennes et même surréalistes...

J'ADORE celle-ci.

Room by the sea. 1951
huile sur toile.



J'ignore si l'analogie est bonne mais le sentiment de solitude qu'il projette me ramène directement au sentiment de solitude que je sens en lisant du Paul Auster.

Cet auteur, ce peintre me rendent fragile parfois.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edward Hopper.

Message  Invité le Dim 15 Mai - 0:38

Renaud (oui notre Renaud) m'avait dit: Le sentiment de solitude se réflète non seulement dans ses personnages mais aussi dans ses maisons souvent isolées.House by the Railroad en est l'exemple le plus frappant.Mais aussi dans ses scènes urbaines dépeuplées.
Ses teintes sombres accentues l'impression de solitude.

Nighthawks me rappelle,il me faudrait vérifier,une reproduction que nous voyons souvent ou il y a un bar peuplé d'acteurs américains connus.Possiblement copiée ou inspirée par cette toile.



L'oeuvre dont parlait Renaud....
House by the Railroad
1925

Hopper utilisait souvent un motif horizontal, habituellement un chemin, ou une voie ferrée, pour construire l'espace et pour exagérer la division entre l'image spatiale et la vision des gens.
Aussi le plus que nous essayons de pénétrer la profondeur, le plus impénétrable elle devient. ::D:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edward Hopper.

Message  Invité le Dim 15 Mai - 8:08

j'aime beaucoup

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edward Hopper.

Message  Danielle le Mar 26 Nov - 15:04

Invité a écrit:
1916-Blackhead, Monhegan


Je ne suis pas fan de lui, mais je trouve que tu as choisi de beaux tableaux, j' particulièrement celui-là.
avatar
Danielle

Messages : 8493
Date d'inscription : 27/12/2010
Localisation : Aude

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edward Hopper.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum